Université d'hiver 2014 - Un levier d'innovation à l'heure de la mobilisation citoyenne et de la consommation responsable

 
Merci à tous! C'est un bilan très favorable que dressent le comité organisateur et les contributeurs de la troisième Université d'hiver de la communication responsable, tenue à la Maison du développement durable, le 26 mars 2014
 
Tant la qualité des présentations des conférenciers que les interventions opportunes des quelques 80 contributeurs ayant participé à l'événement confirment la pertinence de poursuivre les efforts en faveur du déploiement d'une communication plus soutenable au Québec.
 
Nous publierons les actes de la 3e Université d'hiver au cours des prochaines semaines et travaillons à l'élaboration d'un site Web renouvelé. Dans l'intérim, vous êtes invités à consulter les présentations PowerPoint en ligne et à vous joindre au 820 membres de la communauté LinkedIn de comdd pour demeurer au fait des activités relatives à la communication responsable.
 
Pour accéder aux différentes présentations PowerPoint disponibles, cliquer sur le titre de la présentation correspondante (en gras) à partir de la page de Programmation.
 
 
 
 
 
 
La troisième Université de la communication responsable
Maison du développement durable, le mercredi 26 mars 2014
 
Comme partout, le Québec vit l’éclosion de mouvements, gestes citoyens et modèles d’affaires novateurs répondant à des enjeux environnementaux, sociaux et économiques très préoccupants.
Trendwatching établit, au premier rang des tendances de consommation 2014, que les consommateurs, toujours plus conscients de l’impact de leurs habitudes d’achats, privilégient désormais des produits qui tendent à les déculpabiliser.
 
Les organisations engagées en faveur du développement durable et de la responsabilité sociétale des organisations recherchent des professionnels de la communication et du marketing au fait des enjeux, de la réglementation et des pratiques de la communication soutenable. Cette approche devient la règle, comme l’indique l’Association canadienne du marketing: «…Sustainable branding is not about a niche, it is the normalization of a new way of doing business ».
 
Le 26 mars, contribuez au déploiement de l'expertise québécoise en matière de communication responsable à la troisième Université d'hiver de la communication responsable!

  

 
 
 
 
 
 

La rencontre annuelle des communicateurs pour le développement durable

 Thématique 2012 : Communication et marketing responsables

Le Conseil de la comdd a tenu les 16 et 17 février 2012 au Spa Eastman Les 48 heures de la communication pour le développement durable sur le thème Communication et marketing responsables. Cette année encore l'événement s'est avéré un succès. L'Université d'hiver 2012 a affiché complet et plus de 85% des contributeurs ont fait part d'une bonne, très bonne ou excellente appréciation globale de l'événement.

La deuxième édition de l'Université d'hiver a été marquée par la participation de René Villemure, Éthicien reconnu et Ginette Bureau, présidente et directrice générale de RECYC-QUÉBEC et le dévoilement de la Première partie du Tableau de bord de la communication responsable : Guide de réflexion et de bonnes pratiques sur le marché québécois édité par l'Observatoire de la consommation responsable sous la direction de Fabien Durif, Ph. D., professeur à l'ESG-UQAM et directeur de l'OCR, et Nancy Corriveau, candidate au doctorat en administration des affaires et assistante de recherche à l'OCR.

La première partie du projet est appuyée principalement par le MITACS-Accélération et financée par CBleue, le Conseil québécois de la communication pour le développement durable du Réseau des femmes en environnement et Loto-Québec et des partenaires de soutien qui sont Cascades, TD Assurance et Zone C
 

Ce tableau de bord vise à outiller les décideurs et les praticiens de la communication et du marketing qui font face aux nouveaux défis de mise en marché de produits et services en cohérence avec la politique de responsabilité sociétale et développement durable de leur organisation et bien sûr, des nouvelles attentes des publics et des consommateurs.

Nous avons en outre le plaisir de vous annoncer que l'événement est classifié niveau 3 selon la norme en gestion responsable du BNQ.

Voici les résultats obtenus :

 

- Total de 82 % des matières résiduelles générées et pesées durant l’évènement ont été recyclées ou compostées. 
- Total de 5 tonnes de gaz à effet de serre (GES) émis qui seront compensés par ZéroCo2.
- Pesée des différentes matières dans les aires communes et la cuisine pour un total de :
  • 24 Kg de matières recyclables
  • 97 Kg de matières compostables
  • 26,5 Kg de déchets ultimes
- Grâce au travail étroit avec le Chef de la fine cuisine santé du Spa Eastman plus de 30% des ingrédients provenaient d'un rayon de moins de 300km et plus de 10% des produits étaient reconnus de provenance régionale et/ou certifiés biologique ou équitable. 
- Redistribution des surplus de nourriture aux employés du SPA Eastman
 
Nous avions espéré un niveau 2 et grâce aux efforts de tous nous avons finalement atteint le niveau 3 de la norme en gestion responsable d'événement.
Le Conseil (comdd)est fier de réunir tous les acteurs des agences et des entreprises de la communication, du marketing, du développement durable, de l’environnement, des ONG et des médias. Le Conseil propose un terrain neutre de dialogue pour mener des travaux de réflexion sur les impacts du développement durable dans la pratique du métier de la communication.
 
Plus spécifiquement, les secteurs participants sont :

 

  • publicité
  • marketing de produits et services
  • relations publiques
  • design
  • web - communication numérique
  • média
  • événementiel 
  • développement durable

Cette mobilisation a pour but de faire ensemble et de coconstruire une communication pour le développement durable.

 

 

 

 

 

 

guide ISO 26000

Guide d'utilisation de l'ISO2600 pour le secteur de la communication

 L'agence française de normalisation (AFNOR) a publié en 2012 le Guide d'utilisation de l'ISO26000 pour le secteur de la communication.

 

Pourquoi un tel Guide pour les métiers de la communication ?

 

La norme ISO 26000 est appelée à devenir un instrument de régulation de la responsabilité sociétale des organisations. Elle propose un cadre de référence international à la responsabilité sociétale établie par consensus entre les pays. La norme ISO 26000 a pour but de définir les contours de la responsabilité sociétale et de fixer les règles d’une concurrence plus responsable. Il s’agit de clarifier les concepts et d’aider les organisations à établir leur responsabilité sociétale en définissant une terminologie commune et en fournissant des actes directeurs et des repères établis par consensus international. 

Cette norme propose notamment des :                  imagecrayonvert

  • définitions sur les termes de la responsabilité sociétale
  • recommandations destinées à tous les types d’organisations qui veulent être sociétalement responsables
  • éléments pour comprendre les enjeux de son organisation
  • solutions de mise en oeuvre et de communication
  • initiatives reconnues à travers le monde  

La norme ISO 26000 lignes directrices relatives à la responsabilité sociétale est une norme internationale élaborée par un groupe de travail de l’Organisation internationale de normalisation (ISO) constitué de 400 membres provenant de 99 pays et de 45 organisations internationales, qui établit les balises de la responsabilité sociétale dans les organisations.

Le processus d’élaboration du document est basé sur un consensus obtenu par une représentation équilibrée des parties prenantes, des genres et des hémisphères. 

 

pour les métiers de la communication :


Bien qu'ISO 26000 s’applique à tous les types d’organisations, il importe de reconnaître que les activités d’un professionnel en communication d’une organisation ou d’une agence demandent une inteprétation concrète ainsi qu’une application spécifique des principes énoncés dans norme ISO 26000. 

Les éléments suivants motivent la proposition d’un guide d’interprétation de la norme ISO 26000 adapté au domaine des communications :       

  • La volonté de l’industrie de fédérer les différents acteurs de la communication responsable 
     
  • Développer en commun un référentiel de bonnes pratiques propre aux professionnels de la communication 
     
  • Signifier la volonté de partager les bonnes pratiques et les réflexions déjà menées par différents acteurs (organisations, fédérations, institutions) de la communication 
     
  • Appuyer la démarche des professionnels et des agences de communication sur la future norme internationale sur la responsabilité sociétale ISO 26 000